Honneur au héros américain Stephen R Gregg
               Cartes des victimes combattantes et civiles en Drôme                             
FFI morts au combat ou fusillés
FFI morts au combat ou fusillés
Bombardements alliés et allemands
Bombardements alliés et allemands
Déportations et arrestations  de drômois
Déportations et arrestations
Déportations de juifs dans la Drôme
Déportations de juifs
Cliquez sur les cartes
   Ces cartes réalisées par Alain Coustaury pour l'AERI et le musée de la Résistance en ligne, témoignent de l'importance des victimes combattantes et celles civiles notamment par les bombardements Alliés accompagnées souvent de destructions massives. Le 13 août Crest déplore 38 morts, 12 blessés graves et 28 blessés légers. 26 immeubles sont détruits, 81 inhabitables, 373 endommagés et plus d'un millier de sinistrés par l'aviation américaine de l'USAAF qui, à haute altitude, manque totalement de précision lors de la destruction d'un pont et de la ligne ferrovière déjà sabotée par les FFI !. Autre exemple, le cas du Pouzin cliquez, qui n'est plus qu'un champ de ruines, après un dernier raid le 20 août 44.
 De même, les FFI souvent considérés comme des supplétifs ont, malgré leur faibles effectifs, pu accompagner et aider les troupes US. Eléments de la future Armée nationale, les FFI
ont été «l'amorce» d'une certaine souveraineté retrouvée de la France auprès des Alliés, qui interviennent tout d'abord en Afrique du Nord, puis en Italie et enfin en Provence, après le repli Allemand sur le front de l'Est